La Rose Blanche de l’Éthique et du COVID-19

Le COVID-19 a tué beaucoup de personnes. La situation n’est pas simple pour tout le monde. En effet, les informations relayées dans les médias font peur et empêchent parfois de réfléchir librement et surtout rationnellement.

Ce malheureux virus qui aurait été découvert sur un Pangolin a réussi à faire beaucoup parler de lui… Pangolin ou expérimentation qui a mal tourné ? Ou pire qui aurait bien tourné ? La situation est difficile pour tous.

Pas de masques, pas de matériel, clause de non responsabilité des Etats et des fabriquant de vaccins, interdiction de l’HQC, études bidons, chasse aux sorcières médicales… Quel bilan pouvons-nous faire de cette épidémie de peur qui se propage depuis mars 2020 ?

La Rose Blanche : un symbole de deuil et de Paix

Pensez-vous qu’il est utile de :

  • ne plus aller et venir librement ?
  • être interdit de travailler sans être vacciné ou infecté par un virus ?
  • être interdit de prescrire librement et d’effectuer des recherches indépendantes par les médecins ?
  • être interdit d’acheter dans des commerces non autorisés par un gouvernement ?
  • être stigmatisé et mis au ban de la société si vous n’êtes pas vacciné par un vaccin en phase 3 d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) jusqu’en 2023 ?

D’après-vous est-il éthique :

  • de ne pas respecter les croyances religieuses des individus ?
  • de ne pas respecter le refus de soin ni le libre consentement des personnes ?

De la difficulté de faire la part des choses entre « prise en soin » et « politique »

Souvent la pression sociale du groupe l’emporte sur une réflexion rationnelle.

Doit-on utiliser des moyens de coercition pervers pour contraindre les gens à se faire vacciner avec un vaccin en phase d’expérimentation ? En faisant payer chers des tests anti-géniques vous obligeant à rentrer au fond du nez pour que ces tests soient si désagréables qu’ils vous incitent à vous faire injecter un vaccin, ce qui serait contraire à votre propre volonté ?

Faut-il faire payer ces tests en sachant que les plus récalcitrant ne se feront pas tester, échappant à la politique sanitaire en place et faisant donc d’avantage circuler le virus (d’après le consensus « scientifique ») ?

Pourquoi parler d’Éthique ?

Définition : qu’est-ce que l’éthique ?

Le mot éthique vient du latin ethika et du grec ethikôn qui signifie Morale. En médecine on parle de déontologie médicale. C’est l’ensemble des principes moraux qui sont à la base de la conduite d’un individu, d’après le dictionnaire Larousse.

Décisions politiques non éthiques et prise de risque

Réduire la liberté des individus a toujours entraîné dans l’Histoire un risque de fracture sociale ou de guerre. Forcer une population à expérimenter des nouveaux traitements médicaux est aussi interdit par les traités de Nuremberg de 1946.

L’Histoire nous enseigne que les décisions qui impliquent un haut degré de contrainte sur les populations devraient demeurer éthiques et légitimes, sans quoi les conséquences peuvent s’avérer désastreuses. A moins que la politique menée vise un objectif différent.

Evidemment, en temps de guerre, tout n’est que mesure d’exception. Les principes démocratiques ne s’appliquant plus ou bien dans des proportions moindre.

Sans rentrer dans toutes les thèses que l’on peut trouver partout sur internet, on peut se poser 2 questions :

  • est-il éthique de développer des virus dans des laboratoires P4 dans le but de faire la guerre bactériologique et de tuer d’autres gens ? (avec des financements publiques)
  • est-il éthique que ces personnes qui développent de tels virus aient accès à la sécurité sociale et à l’ensemble des produits et services les gens qui ne font pas ces activités ?

Faudrait-il empêcher ces personnes qui développent des virus dangereux dans le but de faire la guerre de mener leurs recherches sur de tels virus et créer des institutions de contrôle éthique qui interdisent ces activités ?

C’est la raison de cette Rose Blanche aujourd’hui

A quel type de société souhaitez-vous appartenir ?

La nouvelle normalité que certains individus impose à d’autres avec force doit nous interroger. D’autant plus que cette nouvelle forme de normalité est issue de mesures d’exceptions, qui au départ n’étaient pas destinées à durer. Heureusement, aucun dogme n’a jamais constitué une quelconque vérité scientifique dans le temps.

Ceci est un message de liberté et de Paix

Ne laissons pas des individus aux activités non éthiques nous expliquer comment vivre ni quoi penser. Autrement nous courrons le risque d’obtenir les mêmes résultats comme l’ont été ceux de l’utilisation de la bombe atomique ou certains moment plus sombres de notre Histoire.

Évaluez cet article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars
(0 votes)
Loading...
[ois skin="4"]

Soyez le premier à commenter sur "La Rose Blanche de l’Éthique et du COVID-19"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendu publique.


*