Anne-Claire, classée 24ème sur liste principale à l’IFSI de Fontainebleau !

ann

Salut Anne-Claire,

Peux-tu te présenter rapidement pour les lecteurs de Territoire-Infirmier.com ? Quel est ton parcours ?

Salut tout le monde ! Moi c’est Anne-Claire j’ai 24 ans et je suis issue d’un bac ST2S ( bac technologique de la santé et du social ). Après l’obtention de celui-ci je ne savais pas réellement quoi faire, les études d’infirmières m’intéressaient beaucoup mais le niveau du concours me faisait peur surtout pour les épreuves de tests psychotechniques. J’ai donc cherché des emplois un peu partout dans ce secteur en tant qu’ agent de service hospitalier faisant fonction aide-soignante.

J’ai travaillé auprès de personnes handicapées et âgées. Cela m’intéressait vraiment beaucoup. J’ai donc tenté le concours AS que j’ai obtenu. Suite à la formation de 10 mois qui fut très enrichissante, j’ai travaillé dans plusieurs établissements : Unité Soins Longue Durée , Maison d’Accueil Spécialisée, Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes. Je me plaisais dans ce que je faisais : surtout au niveau du relationnel avec la personne, mais au bout de quelques mois je pensais encore au métier d’infirmière

Quelque chose me manquait. En effet je suis très polyvalente, je souhaitais pratiquer d’avantage de soins infirmiers et je m’intéressais depuis longtemps à la pharmacologie mais aussi aux pathologies. Je me suis donc motivée à travailler les concours infirmiers et ça a payé puisque je suis aujourd’hui étudiante en première année à l’IFSI de Fontainebleau .

Peux-tu nous dire quel a été ton classement au concours d’infirmier ? Étais-tu sur liste principale ou complémentaire ?

J’ai été classée 24/65 avec 13,2 de moyenne, j’étais sur liste principale :)

Combien de concours as-tu passé et à combien as-tu été reçue ?

Premièrement, j’ai passé les concours d’automne qui font leurs rentrée en février . C’était un « test » car je viens de Bretagne et je souhaitais ensuite tenter ma chance dans ma région natale.

J’ai passé les concours d’Évreux, l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, et Fontainebleau. J’ai manqué l’écrit de 1 point à Évreux. J’ai été admise sur liste principale a l’APHP avec 11 de moyenne classée 500/650 environ et Fontainebleau avec 13,2 de moyenne.

Wow, félicitation pour l’APHP ! ET finalement tu as choisi l’IFSI de …

J’ai choisi l’IFSI de Fontainebleau car financièrement c’est plus abordable que Paris et je suis habituée à me déplacer en voiture. Je pense que si j’avais choisi Paris, les lieux de stage auraient été sans doute très enrichissants.

Comment s’est passée ta préparation au concours ? As-tu fait une prépa  ?

Ma préparation s’est bien passée, je révisais chez moi après mon travail d’aide soignante. J’ai acheté en mars 2015 un lot d’annales d’occasion à un étudiant qui avait réussi ses concours sur un site de vente d’occasion.

Au mois de septembre j’ai arrêté de travailler et j’ai entrepris une prépa dans une école pour me consacrer à fond dans mon projet. J’y suis resté 2 mois car j’ai rapidement obtenu mes concours d’automne.

Penses-tu que c’est plus facile avec une prépa ?

Je pense que faire une prépa dans une école est une bonne chose si l’on sort d’un baccalauréat ou si l’on a besoin d’être encadré mais ce n’est pas du tout indispensable. Celle-ci vous donnera les ressources pour réussir mais ne vous donnera pas de concours si vous ne travaillez pas. Il existe de super groupes d’entraide sur facebook pour ne pas se sentir trop seul lorsque l’on entreprend ses révisions en solo.

Qu’as-tu trouvé le plus difficile pour le concours ?

J’avoue quand même que les début on été un peu difficile au niveau des mathématiques car je n’ai jamais eu la moyenne à l’école. Il fallait que je reprenne toutes les bases. Je n’avais jamais pratiqué de tests de logique alors ça n’a pas été facile non plus au départ.

Comment as-tu fait pour surmonter cette difficulté ?

A force d’entraînement cela devient un automatisme lorsque l’on comprend le principe des exercices. Ce sont toujours les mêmes qui reviennent. J’ai passé beaucoup de temps à m’entraîner. Lorsque je ne comprenais pas une réponse je me référais aux explications du corrigé et, en général, même avec du temps et de la persévérance, ça finit par rentrer.

Comment révisais-tu ton concours ?

Au niveau des tests d’aptitude, il n’y a qu’une seule et unique solution : l’entraînement. Quand je terminais ma journée de travail je me posais sur mon lit avec mon livre d’exercices et mon cahier de brouillon car je me sentais plus à l’aise surtout après le travail. Je gribouillais des pages pour trouver le bon résultat en maths.

En logique je faisais les exercices puis le corrigé aide à comprendre et a assimiler ce que l’on a pas réussi.

Pour la culture générale et l’écrit, je suivais l’actualité sur des sites internets dédiés. J’ai étudié les principaux thèmes sanitaires et sociaux et réalisais des entraînement à l’écrit grâce aux annales. Là aussi, ce sont 3 questions récurrentes qui reviennent sauf que le thème n’est pas le même. Il faut savoir donner son point de vue sans jugement de valeurs et surtout savoir s’exprimer correctement et avoir un bon français et une bonne syntaxe car c’est ce qui est noté en priorité.

Pour l’oral cela paraît bête mais je m’entraînais devant mon miroir :) pour me rendre compte de ma façon de m’exprimer et des tics que je pouvais avoir. Je regardais des vidéos de conseils sur youtube, je m’entraînais à faire des plans sur des sujets, et surtout j’ai travaillé mes motivations sur le pourquoi infirmière en essayant d’être la plus précise possible.

En septembre j’ai décidé de m’inscrire dans une prépa même si cela faisait 5 mois que je me préparais intensivement. J’étais motivé et je ne savais pas si je m’étais réellement bien préparée. J’y suis restée 2 mois. Je ne sais pas si cela m’a aidé car j’ai obtenu mes concours juste après, mais nous étions bien encadré. En somme je me suis beaucoup servi des annales car elles sont très bien faites. La méthode c’est d’être régulier et de ne pas baisser les bras.

As-tu eu du temps pour d’autres activités durant ta prépa ? As-tu une passion qui t’a permis de te changer les idées ou qui t’a aidé ?

Pendant ma prépa , je continuais à voir mes amis et à sortir même avec mon travail à coté. Il est très important de s’aérer l’esprit car cela permet de décompresser. C’est une préparation certes très prenante mais il faut aussi savoir lâcher prise. Je n’ai pas de passion en particulier mais j’aime être entourée de mes proches, me balader à la mer, à la campagne, faire du shopping et aller au cinéma. En soi, les concours ne sont pas si difficiles avec un entraînement régulier.

Travaillais-tu en groupe ou toute seule ? Où travaillais-tu d’ailleurs ?

Je travaillais seule chez moi car j’aime bien avancer à mon rythme.

Portais-tu une importance particulière à l’hygiène de vie (sommeil, repas …) ?

Pas du tout (sourire) ! Je mangeais ce qui me faisait envie mais je vous conseille de manger des sucres lents car mine de rien le travail intellectuel ça donne faim. Par contre j’aimais beaucoup m’entraîner tard le soir quand je ne travaillait pas le lendemain ou les week-end de repos car je trouve cela plus calme et reposant.

Où as-tu vécu durant cette année de prépa? En solo chez toi ou bien chez tes parents ?

Je vivais en couple avec mon copain dans une maison que l’on louait.

Y’a t-il une méthode secrète pour réussir son concours d’infirmier ?

Il faut déjà de la motivation c’est la base car pendant l’entraînement nous sommes souvent tenté de faire autre chose. Ensuite il faut s’intéresser à tout ce qui touche le domaine sanitaire et social : s’approprier des notions sur les problèmes sanitaires et sociaux qui touchent notre pays et le monde en général et suivre régulièrement l’actualité (en général nous sommes interrogé sur celle qui date d’il y à 6 mois voir 1 an ).

Pour l’épreuve écrite comme dit précédemment, soignez votre syntaxe, votre orthographe (rien de plus énervant pour un correcteur) et ne faites pas de phrases trop longues. Et enfin lisez au moins 2 fois le texte et surlignez quels éléments correspondent à chaque question. Faites un plan au brouillon. Pour la partie tests d’aptitude c’est de l’entraînement car ce sont des automatismes à acquérir et de la rapidité . Je vous conseille d’ailleurs de ne pas trop vous attarder sur des questions auxquelles vous buttez et d’y revenir après, il faut être stratégique.

Concernant l’épreuve orale, faites attention à votre apparence. Il est inutile de s’habiller « classe « , mettez une belle tenue de ville dans laquelle vous êtes à l’aise, pas trop sombre. Évitez les piercing et de mettre trop de bijoux ou trop de maquillage, soyez naturels et bien coiffés (les cheveux attachés pour les filles). Ne stressez pas et si le sujet ne vous a pas inspiré dites le au jury, le but c’est qu’il y ait un échange, que eux voient que vous êtes intéressés. Ne coupez pas la parole. Les motivations doivent être préparées à l’avance et élaborées (vous devez sortir du lot). N’oubliez pas de vous tenir droit et de regarder tous les membres du jury . Si vous êtes renfermé, le jury le verra et va s’imaginer que vous serez pareil en stage. Les membres du jury doivent vous voir comme l’infirmier de demain 😉 . Articulez et parlez avec un ton de voix ni trop lent ni trop rapide et pas trop bas. Si vous avez la possibilité de vous entraîner devant une personne de votre entourage (ce n’est pas évident loin de la !) ou même en vous filmant, vous verrez automatiquement vos défauts et ce n’est que mieux pour vous corriger. Je vous conseille très fortement de faire des stages ou si vous en avez la chance, de travaillez comme ASH car cela permet d’avoir une idée du terrain et ça plait beaucoup aux professionnels.

Y’a t-il un livre qui t’a aidé durant ton concours ?

Il y en a plusieurs. Je vous conseille dans l’édition ellipses : 30 fiches pour réussir les tests psychotechniques, c’est très bien expliqué et au niveau des mathématiques il y a vraiment tout ce que l’on retrouve au concours. Toujours dans l’édition ellipse : tests d’aptitude 10 tests corrigés IFSI.

J’ai également utilisé 1000 tests d’aptitude de chez nathan ou là il y a plusieurs niveaux. La bible des tests psychotechiques est très complet aussi , très bon livre pour un entraînement intensif.

Pour la culture générale il y a un grand choix également. Moi j’avais dans l’édition elsevier masson : concours ifsi grands thèmes sanitaires et sociaux, il y a des cours et des sujets de concours pour s’entraîner et il est très coloré ce qui est plus motivant je trouve.

Je n’en ai cité que quelques-uns mais il y a vraiment le choix. Je vous conseille de les acheter d’occasion (non gribouillés) par lot car ils coûtent quand même un certain prix neuf.

Avec le recul et le concours en poche, comment vois-tu finalement cette année de préparation au concours ? Quelle a été pour toi la chose la plus compliquée ?

Le plus dur a été pour moi le fait de « dérouiller la machine« . Devoir reprendre les bases en maths, chercher pendant parfois ¼ heure pourquoi je ne comprenais pas une réponse. Les masterminds on été une vrai galère pour moi au début, mais une fois que l’on comprend le principe ça roule. Au niveau des tests d’organisation type planning, je n’ai jamais réussi ce genre d’exercice même avec persévérance mais je suis quand même en ifsi aujourd’hui.

Cette année a été bénéfique pour la suite de mon parcours. Je ne regrette pas de m’être autant investie car je me plais énormément dans ma formation. Je regrette juste d’avoir douté de mes capacités car je serais probablement infirmière aujourd’hui si j’avais tenté ma chance auparavant.

Quelle a été ta réaction quand tu as su que tu étais reçue ?

Je crois que j’ai été le plus surpris lorsque j’ai eu les résultats des écrits (j’étais seule) en voyant ce mot : ADMISSIBLE ! J’ai sauté dans ma maison et je suis allée embrasser mon chien (le pauvre il dormait), j’ai appelé mon copain, ma famille, mes amis, etc. J’étais fière de moi. Aux résultats des oraux je n’y croyais vraiment pas, j’allais être ESI !!! Mon rêve s’était réalisé. Aujourd’hui je valide un premier semestre avec 30/30 ECTS et de très bonnes notes. J’ai rencontré des gens formidables et j’ai vraiment regagné confiance en moi.

Aujourd’hui tu es en première année à l’IFSI et tu attaques le second semestre en septembre (félicitation au passage!), que dirais-tu aux futurs étudiants infirmiers qui viennent de réussir leur concours d’infirmier ? A quoi doivent-ils s’attendre en première année à l’IFSI ?

Merci ! Eh bien tout d’abord, en arrivant a l’école d’infirmière on imagine souvent que l’on va faire beaucoup de soins, notamment techniques. Mais le semestre 1 n’est basé pratiquement que sur du théorique avec énormément de choses a assimiler. Notamment sur l’UE cycles de la vie et grandes fonctions où beaucoup d’étudiants peinent à la valider.

Je vous conseille de commencer à travailler dès le début et d’être très régulier, d’aller à tous les cours dans la mesure du possible. J’insiste aussi sur la psychologie car cela aide vraiment à comprendre les cours et c’est une matière qui va souvent au rattrapage. De plus, vous aurez tout au long de vos études des travaux à rendre, ainsi que des démarches de soin et des analyses de pratique. Il faut donc être très organisé mais c’est largement faisable. N’hésitez pas à vous entraider. Moi j’aime bien travailler seule mais après c’est un choix de chacun. Ne survolez aucun cours car nous sommes évalué sur TOUT.

Le premier stage (5 semaines) sera souvent un stage de découverte où la plupart du temps vous suivez les aides-soignantes car le but de ce stage est de valider la compétence 3 qui se rapporte aux soins d’hygiène et de confort (vous pouvez la valider au second semestre aussi). Les professionnels sont souvent bienveillants avec vous lorsqu’ils savent que c’est le premier stage alors pas d’inquiétude.

Un petit mot de la fin ? As-tu quelque chose à ajouter ou un conseil à donner pour les futurs candidats au concours d’infirmier ?

Ne doutez pas de vos capacités et si c’est ce métier que vous voulez faire, foncez !

Ce n’est pas une histoire de niveau ou d’intelligence car tout le monde peut y arriver en travaillant. Il y a toujours beaucoup de candidats sans préparation qui passent les concours sur du « on ne sait jamais j’aurais peut être de la chance »  ou en «plan B», ou juste pour essayer. Mais vous c’est votre priorité et je ne vous souhaite que de la réussite car vous serez surpris au moment des résultats !
livrefindarticle

CONCOURS IFSI : Cliquez sur l’image pour lire le livre que j’ai écris et dans lequel j’explique comment j’ai réussi mon concours (méthodes, organisation, techniques d’oral, etc.) en me classant 17ème sur 604 candidats sur liste principale !

Vous avez aimé cet article ?
Études d'infirmière: Prenez le test !
Téléchargez gratuitement ce petit quiz pour savoir si vous êtes fait pour les études d'infirmière
Évaluez cet article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (1 votes)
Note: 10, 00 / 10
Loading...Loading...

Soyez le premier à commenter sur "Anne-Claire, classée 24ème sur liste principale à l’IFSI de Fontainebleau !"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendu publique.

*