Pédopsy: Les 4 Enfants Malades

4enfants(1)
Tous les enfants ont besoin d’affection et d’une sécurité concernant la figure maternelle. Si la relation à la mère est perturbée, l’enfant aura des difficultés à construire son identité, grandir et s’épanouir. Dans cet article je vous partage mes observations de stage en pédopsychiatrie (clinique, prise en soin) sur 4 enfants bien différents…


L’Enfant Psychotique

Il mélange tout. Lorsqu’il voit un autre enfant ou une autre personne il va répéter ce qu’elle dit ou fait car il ne distingue pas qui il est. Il dépend exclusivement de sa mère et ne peut pas interagir avec les autres car il se considère comme l’objet de sa mère et non comme sujet.

L’enfant psychotique est éclaté, morcelé: ses dessins représentent des bonhomme avec des membres détachés, ou semblant flotter au-dessus du sol. Lorsqu’il voit une poupée ou un playmobil, il peut avoir la sensation qu’il est vivant, ce qui est très angoissant pour lui. Le soignant travaille à le rassurer et lui expliquer que la poupée n’est pas vivante. De plus, l’enfant psychotique perçoit tout au premier degré, il n’a pas de filtre. Les soignants doivent donc éviter de dire des choses du style « les bras m’en sont tombé »…

L’Enfant Autiste

Est coupé des autres. Il est « dans son monde ». Il peut faire rouler un train en bois pendant des heures, juste pour entendre le roulement des roues (stéréotypies). Il fait tourner les objets comme des toupies, lance une balle en jetant son corps avec (il n’a pas conscience des limites de son corps), il est dans la sensation.

Le travail du soignant est de créer des bords plus grand autour des bords sécurisants qu’il s’est lui-même créé. Il est très difficile de communiquer avec l’enfant autiste. La meilleure stratégie est celle de la médiation thérapeutique. L’enfant doit initier le jeu et reste libre d’arrêter à tout moment. Dans ses dessins, il peut vouloir remplir l’espace, il se sentira obligé de tout fermer. Le soignant travaillera à lui montrer qu’il peut créer des espaces, des trous et que cela n’est pas dangereux pour lui.

L’Enfant Pervers

Il est tout puissant et victime des autres. Il ne veut pas s’en sortir, pour lui les autres sont des objets qu’il use à sa guise, sans aucune compassion ni conscience du mal qu’il peut causer à autrui. C’est un enfant difficile à prendre en soin.

L’Enfant névrosé

A des problèmes d’adaptation. C’est le plus difficile à cerner, car il s’agit de mécanismes de défenses.

Conclusion:

En hôpital de jour ou Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel les enfants sont pris en soin pour les aider à grandir, vivre avec leur maladie, apprendre, se socialiser, avoir une meilleure estime d’eux, apprendre les règles, accéder à l’imaginaire, communiquer avec les autres et exprimer leurs frustrations.

Travailler avec ces enfants est enrichissant. La seule frustration est celle du contexte familial, souvent problématique et responsable des problèmes de développement de ces enfants. Souvent, la mère présente elle-même, avant même la naissance de son enfant, des problèmes psychopathologiques…

PS: tout ceci n’est bien sûr que le fruit de mes observations, peut-être aurez-vous des choses à ajouter?

image: flickr-ann_jutatip
Vous avez aimé cet article ?
Études d'infirmière: Prenez le test !
Téléchargez gratuitement ce petit quiz pour savoir si vous êtes fait pour les études d'infirmière
Évaluez cet article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars
(0 votes)
Loading...Loading...

Soyez le premier à commenter sur "Pédopsy: Les 4 Enfants Malades"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendu publique.

*