Réussir son concours infirmier : Mariette 1ère sur LP !

Réussir son concours

Réussir son concours infirmier 1ère sur LP !?

Réussir son concours infirmier n’est pas si difficile. Mariette une lectrice du blog (et de mon livre) vous partage ses meilleurs conseils qui lui ont permis de réussir son concours infirmier première sur la fameuse liste principale ! Elle vous raconte tout dans cette nouvelle interview. Bravo à elle 😉

Salut,

Pour commencer peux-tu te présenter rapidement pour les lecteurs de Territoire-Infirmier.com ?

Je m’appelle Mariette Lecourt, j’ai 19 ans et j’habite Ussel en Corrèze.

J’ai obtenu un bac S mention AB. Par la suite j’ai fait une L1 Biologie à Clermont-Ferrand, cette année j’étais en L1 Sciences du Langage et je préparais mes concours IFSI.

Pourquoi as-tu décidé de passer le concours d’infirmier et de faire les études d’infirmier ?

Après un petit échec en L1 Biologie, j’ai cherché un projet professionnel stable. Je voulais trouver ma voie… Et puis avec le temps, des discussions avec des IDE, je me suis dit « pourquoi pas ? ». Je ne suis pas un exemple sur ce coup là ! J’ai commencé à regarder comment se déroulaient les concours, en quoi ça consistait. Ensuite je m’en suis sentie capable. J’ai un peu vécu ça comme un challenge que je me lançais à moi-même.

Durant ma préparation, j’ai voulu voir un peu plus loin, en parlant et en échangeant beaucoup avec des professionnels de santé qui me sont proches. Dans mon cas, on ne peut pas vraiment parler d’une vocation, malgré des projets principalement basés sur le soin pendant le lycée.

Peux-tu nous dire quel a été ton classement au concours d’infirmier ? Étais-tu sur liste principale ou liste complémentaire ?

J’ai passé 5 concours :

  • Guéret (1ère/LP) 🙂
  • Aurillac (11e/LP)
  • Agen (131e/LC)
  • Ussel (non admise)
  • Cahors (non admissible).

Je pense qu’à voir mes classements on peut vite réaliser que les concours sont très souvent aléatoires.

As-tu une idée d’une spécialisation que tu aimerais exercer plus tard ?

Pour le moment je ne vise pas de spécialisation, même si IBODE serait celle qui m’intéresse le plus. J’ai besoin des stages pour voir si je continue ou pas. Je ne suis pas encore capable de le dire.

Quel IFSI as-tu finalement choisi et pourquoi ?

À la suite de la remontée de la Liste Complémentaire d’Agen, j’y ai obtenu une place. Je pars donc à Agen.

J’ai choisi cette école car j’ai trouvé que l’accueil des formateurs durant l’épreuve orale m’a plu. Ensuite c’est aussi une question de géographie, une occasion de venir m’installer dans le Sud Ouest.

Qu’as-tu redouté le plus lorsque tu as passé ton concours ? 

J’avais peur des gens qui avaient fait une prépa, car je me suis préparée seule chez moi, sans contact avec d’autres candidats.

Puis je ne savais pas ce que je valais par rapport à eux. J’ai eu l’occasion d’entendre pas mal de fois des candidats dire qu’ils avaient peur des candidats titulaires d’un Bac S ! Chacun son appréhension !

Ton appréhension était-elle justifiée ?

Finalement non, car j’ai réussi. 🙂 Ils ne sont pas forcément mieux que moi. On a tous les capacités pour réussir son concours infirmier, chacun fait son choix au niveau de la préparation.

Qu’as-tu mis en place pour pallier à cette appréhension ? Qu’as-tu trouvé comme solution ? 

J’ai dû coup beaucoup travailler ! Mais je crois qu’en réalité cette appréhension s’est transformée en motivation ! Le but était d’être bien classée.

T’es-tu aidé de livres cette année, si oui lesquels ?

Ton livre « Concours infirmier, réussissez l’écrit et l’oral sans stress » m’a aidé à désacraliser les concours 🙂 . J’ai réalisé que c’était humain, tout le monde peut y arriver, à condition de le vouloir, et de s’en donner les moyens.

Ensuite j’avais des livres de l’édition Vuibert, qui sont très complets au niveau de la CG et des TP. Il y a aussi un livre que je recommande à beaucoup de monde car il prépare vraiment bien à l’épreuve de TP, c’est un livre avec 10 sujets corrigés de TP de l’édition Nathan. Ce livre est plus difficile que les concours, et du coup on est vraiment prêt ! J’ai du faire le livre 4 fois ! Chaque jour un sujet pendant le dernier mois de la préparation. Enfin la difficulté c’est qu’il faut suivre les conseils au niveau du temps par exercice, mais c’est très formateur.

Où travaillais-tu pour tes révisions ? 

J’ai un appartement à Clermont Ferrand, ça me permettait d’aller à la fac le matin, et de travailler l’après midi. J’étais seule chez moi et ça m’allait très bien. C’est ma façon de voir les choses. Je suis capable de travailler en groupe, mais un concours est avant tout une compétition, c’est le travail personnel qui paie.

Quel a été pour toi la chose la plus compliquée durant ton année de concours ?

Le fait d’être régulière dans mon travail. De s’y mettre vraiment.

Je veux dire que de Septembre à Décembre, j’ai fait beaucoup de CG et j’ai commencé à regarder comment fonctionnaient les TP. J’ai eu du coup l’occasion d’avoir des idées pour mes oraux.

De Janvier à Mars c’était 2 heures de TP par jour, sans pauses et sans se donner de « vacances », 1 heure de révision de la CG. Et du repos ! Car tout le mois de Mars est dédié aux écrits, et il faut tenir psychologiquement.

Comment s’est passée ta préparation au concours ? Pour réussir son concours infirmier faut-il faire nécessairement une prépa ?

Je n’ai pas fait de prépa, et je ne prônerai pas les prépa privées. Car ça aide les candidats qui on besoin d’un cadre, donc qui manquent d’autonomie.

Je trouve que pour expliquer ses motivations lors de l’oral, ça a quand même plus de gueule de dire : « Je suis là car j’ai travaillé seule devant mon bureau, sans aucuns repères, j’ai passé les épreuves écrites, je ne suis pas là par hasard, j’ai au moins le mérite de m’être donner entièrement dans ce projet. »

Pour ma part tous les jury que j’ai eu, ont été très contents de voir une candidate qui n’avait pas fait de prépa, ça a fait son effet. Il faut le tourner en une force.

On a tous des moments de baisses de régime durant la préparation, un moment où on déprime un peu. Comment as-tu réagi dans ces moments-là ? Que faisais-tu pour garder la motivation ?

Quand ça n’allait vraiment pas, j’avais mes copines, ma famille, ça me permettait de couper un peu ! Après c’est sûr, c’est très prenant, mais c’est un choix, ça ne tombera pas tout cuit !

Quand on commence à stresser le mieux c’est de mettre des baskets et d’aller courir ou marcher dans la nature, ça vide la tête, on voit autre chose que nos livres… Il faut beaucoup parler aussi. Je suis bavarde, alors ça aide, mais j’extériorise beaucoup par la parole. Je parle mais j’écoute en même temps. Encore une fois le but est de couper et de passer un bon moment.

Pour réussir son concours infirmier faut-il selon toi s’y prendre longtemps à l’avance ou bien t’y es-tu pris au dernier moment ? Et pour l’oral quand t’y es-tu pris pour bien te préparer ?

Pour les concours je m’y suis mise dès Septembre. Pour les oraux j’ai commencé à y penser pendant le mois de Janvier sérieusement. Car il ne faut pas croire ça vient très vite. Je me souviens que j’ai passé mon dernier écrit 15 jours avant mon premier oral. Et 2 semaines c’est trop court, il faut rester dans le bain, ne pas se reposer, et continuer en permanence d’y penser.

As-tu eu du temps pour d’autres activités durant ta prépa ? As-tu une passion qui t’a permis de te changer les idées ou qui t’a aidé ? 

Quand j’ai besoin de couper, je cuisine et je jardine, ça change les idées, on fait autre chose. Sinon j’ai pour habitude de marcher, en ville ou à la campagne.

Travaillais-tu en groupe ou bien tout seul ?

Pour la préparation au concours j’étais seule. Mais au lycée je travaillais beaucoup en groupe.

Faisais-tu attention à ton sommeil et ton alimentation ou pas plus que ça ? 

Pour mon sommeil oui, le mieux c’est de trouver l’horaire où on est le plus efficace. Pour moi ça se joue dès le matin. Je me lève à 6h00 et je passe une bonne journée avec de l’énergie. Si je me lève plus tard c’est fichu! Je crois que dans ce genre d’épreuve il faut surtout se connaitre ! Pour mon alimentation, je ne vais pas dire que je fais très attention, mais je mange équilibré.

Penses-tu qu’il est utile de se faire des fiches pour bien travailler ? 

Oui c’est indéniable. Déjà parce que ça aide à mémoriser, on écrit et on regarde, (mémoire visuelle, et manuscrite) et ça prépare à la formation. Il faut être capable de synthétiser, de s’organiser, de connaitre sa leçon rien qu’en voyant les grandes lignes.

Comment as-tu préparé ton oral ?

Seule principalement, et en parlant avec des proches adultes, pas avec des copines de mon âge. Je voulais de la maturité et de la responsabilité. Je crois que c’est ce que je voulais le plus montrer.

Avec le recul et le concours en poche, comment vois-tu finalement cette année de préparation au concours ? Quelle a été pour toi la chose la plus compliquée ? 

Cette année a été éprouvante. C’est très dur quand on le prépare seule car personne ne comprend vraiment le stress que ça engendre.

Pour réussir son concours infirmier que conseillerais-tu aux futurs candidats ?

Je crois que je leur dirais : « Ne lâchez rien, si c’est votre volonté donnez-vous en les moyens. Tout dépend de vous, c’est votre travail et votre implication qui payeront à la fin. Et surtout rendez-vous fiers. »

Quelle a été ta réaction quand tu as su que tu étais reçue ? 

Le premier résultat que j’ai eu c’est Guéret où je suis arrivée première en liste principale ! C’était la folie dans ma tête! Je n’y ai pas cru sur le coup. J’ai le souvenir que j’avais montré à mes parents les résultats sur mon ordinateur, et mon père a commencé à regarder le milieu du tableau… C’était tellement fou ce classement ! Pour les autres il y a aussi un moment d’euphorie, mais c’est moindre du coup.

Pour conclure, as-tu quelque chose à ajouter ou un conseil à donner à celui ou celle qui veut réussir son concours infirmier cette année ? 

Je crois que le secret de la préparation c’est la régularité. Il faut surtout croire en soi, je ne suis pas quelqu’un qui a beaucoup de confiance en soi, mais ça se travaille ! Et quand la réussite est là, c’est tellement chouette à vivre !

 

Réussir son concours infirmier sur LP est donc possible ! Félicitation à Mariette qui a réussi avec d’excellents résultats ! 🙂 Elle va maintenant attaquer la rentrée, si vous préparez les concours cette année, n’hésitez pas à lui poser vos questions en commentaire de cet article, elle vous répondra.

Vous avez aimé cet article ?
Études d'infirmière: Prenez le test !
Téléchargez gratuitement ce petit quiz pour savoir si vous êtes fait pour les études d'infirmière
Évaluez cet article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars
(0 votes)
Loading...

Soyez le premier à commenter sur "Réussir son concours infirmier : Mariette 1ère sur LP !"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendu publique.


*