Avez-vous les BONNES infos ? (Le piège des actus « sanitaires et sociales »)

Dans ce nouvel article je ne vais pas me faire que des amis, mais tant pis. Il faut de tout pour faire un monde. Aujourd’hui je vais aborder avec vous l’importance de bien sélectionner ses sources d’informations quand on veut réviser sa culture G.

Vous allez me dire quand on prépare un concours on a pas trop le choix des infos qu’on lit… Je ne suis pas tout à fait d’accord avec ça. Si vous allez sur des sites bien connus de la profession infirmière chaque année c’est toujours la même rengaine : grève, précarité, mécontentement, etc. Toutes ces nouvelles ont un impact direct sur notre perception du monde. En tant que candidat, vous devez donc CHOISIR les informations qui vous seront utiles et éliminer toutes les autres. Oui, les rayer définitivement de votre périmètre de radar.

Je recommande toujours d’éviter le plus possible les sites dits « professionnels« . La raison est simple : pour avoir des lecteurs ils sont obligés de faire dans la presse scandale, dans le sensationnel.

Lorsque j’ai préparé mes concours lorsque je lisais ce genre d’infos, je me demandais toujours en quoi ça m’apportait quelque chose. Qu’est-ce que ça m’apporte de savoir qu’il y a eu X manifestants à la dernière grève des infirmiers ? RIEN. Je pense plutôt qu’au lieu d’aller faire la grève les professionnels devraient plutôt se syndiquer, se former d’avantage et apporter eux-même de la valeur dans la profession mais bon…

Autrement dit, plus vous allez écouter ces nouvelles négatives et plus elles auront un impact négatif sur vous. Mon conseil si vous voulez rester au top, lisez des grands journaux tels que lefigaro.fr ou encore lemonde.fr. Vous en tirerez plus de bénéfice que de lire le dernier article à sensation de certains sites sur lesquels on peut y lire des trucs vraiment désolant.

Saviez-vous que pour 1 nouvelle positive dans les médias il y en avait 16 de négatives ? Saviez-vous que nos pensées et nos émotions ont une influence directe sur la façon dont nous nous percevons et percevons le monde autour de nous ? Ne vous laissez pas scotcher par le drame. Ne perdez pas votre temps avec ça, choisissez bien vos sources d’informations !

Les actualités sanitaires et sociales que vous lisez doivent vous apporter quelque chose. Si ce n’est pas le cas, contentez-vous de votre bon vieux livre de culture G. Il vous sera plus utile que de savoir combien il y a eu de participant à la dernière grève…

Je suis un peu en colère contre ce genre d’informations car elles n’apportent rien à personne. Elles font juste vendre du papier en faisant peur aux gens. Naomi Klein a très bien décrit ce phénomène dans son livre La Stratégie du Choc (que je recommande). Elle décrit parfaitement ce dont je suis en train de vous parler.

Où trouver les BONNES infos ?

Après je suis conscient qu’il y aura toujours des gens qui ne seront pas d’accord avec moi.

PS: si vous êtes passionnés par la science et la santé (et que vous n’êtes pas allergiques à l’anglais 🙂 ) je vous recommande le site TED.com rubrique « science » qui est une mine d’information des derniers résultats scientifiques et industriels actuels

Vous avez aimé cet article ?
Études d'infirmière: Prenez le test !
Téléchargez gratuitement ce petit quiz pour savoir si vous êtes fait pour les études d'infirmière
Évaluez cet article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (2 votes)
Note: 8,50 / 10
Loading...

Soyez le premier à commenter sur "Avez-vous les BONNES infos ? (Le piège des actus « sanitaires et sociales »)"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendu publique.


*