Faut-il avoir un carnet pendant ses stages?

pocheside

«La science est du savoir organisé»

La photo ci-dessus est le contenu des poches de ma blouse (quand il n’y a pas d’autres choses qui s’y rajoutent en plus):

  • mes 2 carnets de notes
  • une paire de gant à usage unique
  • un ciseau et une pinche à clamper
  • un stabylo fluo (très important)
  • un rouleau de sparadrap
  • un autre rouleau de sparadrap (hypoallergénique celui-ci)
  • une trotteuse (la grosse montre orange)
  • LA feuille de trans’
  • une feuille blanche A4 pliée en quatre de brouillon pour noter des infos secondaires

Comme vous pouvez le voir j’utilise 2 carnets de note pour mes stages.

Le premier est un index alphabétique où je note le nom des médicaments que je ne connais pas avec leurs effets secondaire et les surveillances associées.

Le deuxième est en quelque sorte mon gros « tust« :

  • conduite à tenir en cas d’accident d’exposition au sang
  • fiche technique d’ECG
  • fiche technique sur la transfusion sanguine
  • fiche sur l’évaluation de la diurèse, avec sondes vésicales, bandelette urinaire, ECBU, protéinurie des 24h
  • fiche technique pansement: pansements classés par type et non par marque
  • fiche d’évaluation de la douleur avec les différentes échelles
  • échelle de la sédation, évaluation de la conscience et de la vigilance
  • normes glycémiques, biologiques, tensionnelles, fréquences cardiaques
  • régimes et indications
  • pharmaco: antihypertenseurs, antiémétiques, antibiotiques, AINS, AIS, antalgiques
  • protocoles antalgiques
  • la liste des antiseptiques et leurs indications
  • examens radioscopiques, endoscopiques (préparation, surveillances)

J’utilise deux carnets (de marque Oxford) plastifiés afin de résister un minimum à l’eau. Vous pouvez aussi bien utiliser un carnet à couverture indéchirable qui sera aussi résistant comme ce carnet répertoire pour la pharmaco  ou un carnet tout simple 9*14 cm comme celui-ci.

Tout dépend de vos besoin et de votre organisation. Personnellement je n’aime pas les carnets à spirale car ils s’écornent très vite, c’est pourquoi j’ai opté pour des carnets simples à agrafes qui sont beaucoup plus résistants.

«Mieux vaut comprendre qu’apprendre»

J’ai mis du temps à constituer ces carnets, au début je n’étais pas du tout organisé. Toutes ces notes me servent pour mes stages à faire les liens entre la théorie et la pratique. Car ce n’est pas en apprenant par coeur quelque chose qu’on sait faire.

C’est le point noir des études d’infirmèr(e): pour les partiels il faut apprendre par coeur comme pour le concours des choses qu’on oublie une fois le partiel terminé, et pour les stages il faut apprendre des choses pratiques et les répéter souvent pour les mémoriser. D’où le carnet de note, car personnellement il m’est impossible de faire sans cet outil.

Cet article vous a t-il aidé?

Utilisez-vous un tel outil pour vos stages ou pensez-vous l’utiliser à l’avenir? N’hésitez pas à me dire tout ça dans les commentaires. Pensez à Liker la page Facebook de Territoire-Infirmier 😉

A bientôt,

Ben

Vous avez aimé cet article ?
Études d'infirmière: Prenez le test !
Téléchargez gratuitement ce petit quiz pour savoir si vous êtes fait pour les études d'infirmière
Évaluez cet article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (2 votes)
Note: 9, 00 / 10
Loading...Loading...

Soyez le premier à commenter sur "Faut-il avoir un carnet pendant ses stages?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendu publique.

*