Conduite à Tenir en Cas de Fausse Route (sans obstruction des voies aériennes supérieures)

  1. Mettre en position demi-assise
  2. Prendre la SatO2
  3. Si SatO2<=91%, alors: faire amener l’aspirateur bronchique du chariot d’urgence et appeler le médecin
  4. Réaliser l’aspiration bronchique, surveiller l’état clinique du patient et surveiller la saturation et la coloration de la peau

Le risque principal d’une fausse route sans obstruction totale des voies aériennes supérieures est un risque de pneumopathies. 

PS: cette fiche est ultra courte, mais c’était juste pour avoir une note. Bonnes révisions si vous passez les soins d’urgence ! 😉

 


MENU :  SEMESTRE 1  |  SEMESTRE 2  |  SEMESTRE 3  |  SEMESTRE 4  |  SEMESTRE 5  |  SEMESTRE 6

Vous avez aimé cet article ?
Études d'infirmière: Prenez le test !
Téléchargez gratuitement ce petit quiz pour savoir si vous êtes fait pour les études d'infirmière
Évaluez cet article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars
(0 votes)
Loading...

Soyez le premier à commenter sur "Conduite à Tenir en Cas de Fausse Route (sans obstruction des voies aériennes supérieures)"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendu publique.


*