Comment évaluer l’état d’une plaie avec l’échelle colorimétrique?

soigner

On évalue une plaie en fonction de:

  • l’origine de la plaie (son étiologie)
  • la profondeur (dans les escarres par exemple)
  • la dimension (on la mesure et la reporte sur la fiche de suivis de pansement)
  • la quantité de l’exsudat: faible, modéré, important
  • la qualité de l’exsudat: séreux, sanguinolent ou purulent
  • la douleur (toujours à évaluer)
  • l’odeur malodorante qui nous indique une colonisation importante (attention, les hydrocolloïdes sont des pansements qui parfois ne sentent pas bon, à ne pas confondre avec une forte odeur malodorante indiquant généralement une infection de la plaie)
  • la couleur verdâtre qui nous confirme la présence de pseudomonas

Comment utiliser l’échelle colorimétrique?

Une plaie est initialement sèche, légèrement humide ou très exsudative.
3 phases dans le processus de cicatrisation existent avant la phase d’épithélialisation où la peau devient rose:

  • BLACK: phase de nécrose
  • YELLOW: phase de détersion, fibrine, plaie très humide (risque de surinfection ou d’évolution vers la fibrose)
  • RED: phase de granulation/ bourgeonnement

La fibrose n’est pas une phase de cicatrisation, c’est un stade de déséquilibre de la plaie avec production excessive de collagène qui ne permet pas la cicatrisation. La fibrose est de couleur blanche.

photo: opensource.com / CC BY-SA 2.0

Vous avez aimé cet article ?
Études d'infirmière: Prenez le test !
Téléchargez gratuitement ce petit quiz pour savoir si vous êtes fait pour les études d'infirmière
Évaluez cet article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars
(0 votes)
Loading...Loading...

Soyez le premier à commenter sur "Comment évaluer l’état d’une plaie avec l’échelle colorimétrique?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendu publique.

*